Inter Press Service News Agency
13:25 GMT    
   Accueil
   Afrique Australe
   Afrique Centrale
   Afrique de l'Est
   Afrique
            de l'Ouest
   Droits de
            l'homme
   Développement
   Environnement
   Population
   Santé
   Education
   Finance
   Politique
   Energie
   Culture
 
 
   ENGLISH
   ESPAÑOL
   FRANÇAIS
   ARABIC
   DEUTSCH
   ITALIANO
   NEDERLANDS
   PORTUGUÊS
   SUOMI
   SVENSKA
   SWAHILI
   TÜRKÇE
RSS / SML
PrintSend to a friend

MEDIAS-KENYA
Pour une femme candidate, il est bon d'être un homme
Kwamboka Oyaro

NAIROBI , 11 déc (IPS) - Comme avec les candidates politiques partout, les femmes disputant les élections générales de ce mois au Kenya ont sans aucun doute un œil attentif sur les médias pour voir comment elles sont en train d'être dépeintes par les journaux. Plus encore, ces femmes peuvent être simplement préoccupées par leur description dans la presse si tant est qu'elles sont dépeintes.

Les tendances rapportées dans les élections précédentes, tenues en décembre 2002, suggèrent que les candidates ont de quoi avoir des préoccupations à cet égard.

Dans une étude de maîtrise de 2004 traitant de la couverture des femmes candidates dans la presse écrite au cours de la dernière campagne et ayant pour thème, 'La représentation de genre dans les mass médias', la chercheuse Lucy Cheluget-Cherogony écrit que les femmes candidates ''étaient ignorées de plus en plus comme les élections approchaient'' par les deux journaux principaux du pays -- le 'Daily Nation' et 'The Standard'.

Des articles sur les femmes candidates tendaient également à se limiter aux pages intérieures des journaux, lesquelles présentent des questions familiales et sociales d'ordre général, indique-t-elle.

Un rapport de 2004 réalisé par le 'African Woman and Child Feature Service (AWC Features)' intitulé 'Un voyage de courage : les expériences des femmes kenyanes des élections générales de 2002', a abouti aux mêmes conclusions : ''... entre octobre et décembre 2002, seulement trois de journaux mettant les femmes dans le contexte de l'élection sont parus dans les journaux nationaux''.

''Et parce les journalistes sont supposés rechercher des sources 'senior' et parce les femmes occupent moins de positions puissantes et d'élite que les hommes, les femmes occupent une place moins importante que les hommes dans la couverture médiatique des élections''.

Un total de 1.015 candidats se sont présentés aux élections législatives en 2002, dont 44 femmes (environ quatre pour cent du total, bien que les femmes représentent 52 pour cent de la population kenyane). Aucune femme ne figurait parmi les cinq candidats aux élections présidentielles. Pour le vote du 27 décembre, 269 des 2.548 candidats aux législatives sont des femmes (approximativement 10,6 pour cent du total) -- et une sur les neuf candidats aux présidentielles.

Si la quantité de la couverture accordée aux femmes était un problème, alors il en était de même pour la qualité. Cheluget-Cherogony observe que les reportages ont tendance à négliger ''la question la plus pertinente des capacités de leadership des femmes candidates''. Au contraire, ils ont mis l'accent sur leurs ''qualités féminines''.

Martin Munguti du Conseil des médias du Kenya, un organe indépendant, croit que la couverture insuffisante des femmes politiques reflète en partie leur propre incapacité à chercher à être au premier plan.

''Dans une certaine mesure, j'accuse les femmes de ne pas chercher à attirer l'attention. Si elles cherchaient à attirer l'attention des médias, elles l'auraient eu parce que le code de conduite leur donne la possibilité'', a-t-il déclaré à IPS, en référence à un code de conduite de la presse rédigé en collaboration avec les organisations de presse. Le code demande aux médias d'accorder aux femmes un traitement équitable; un projet de loi sur la presse récemment promulgué promet également d'accorder une meilleure couverture aux femmes.

Kamau Mubuu, professeur de journalisme et chercheur à l'Université de Nairobi, remarque que ''les hommes recherchent la couverture. Ils sont même prêts à payer pour cela si c'est ce qu'il faut''.

''Mais les femmes attendront que les journalistes les recherchent. Ceci rend l'accès aux médias plus difficile aux femmes candidates'', a-t-il dit dans un entretien avec IPS.

La nature de la société kenyane, dominée par les hommes, amène également les journalistes à ''... croire que les hommes font l'information, mais pas les femmes. Ainsi, ils ne tiennent pas à rechercher les femmes politiciennes à moins qu'elles se distinguent'', a observé Mabuu.

Mais des efforts pour engager les médias marchent-ils nécessairement? Le rapport de 'AWC Features' suggère le contraire.

''L'Association des femmes journalistes du Kenya '(AMWIK) a tenu des rencontres avec des rédacteurs en chef de plusieurs organes de presse (au sujet de la dernière élection) pour faire pression sur eux afin qu'ils accordent un espace aux femmes candidates. Bien que les rédacteurs en chef aient promis de le faire, aucun effort délibéré n'est fait dans ce sens par les organes de presse'', affirme l'étude.

Toutefois l'image n'est pas uniformément sombre.

'The Standard' consacre deux pages tous les mercredis dans son hebdomadaire détachable de la 'Plate-forme électorale' à la couverture des femmes candidates au scrutin de ce mois, lesquelles bénéficieront également d'un même angle de couverture ailleurs dans le journal, a indiqué à IPS, Zipporah Musau, directeur adjoint de la rédaction.

Pendant qu'il formait les journalistes au Groupe de presse 'Nation' sur la couverture électorale, Macharia Gaitho, chroniqueur et rédacteur en chef, a conseillé aux journalistes de mettre l'accent sur les questions embrassées par les femmes candidates quand ils couvrent leurs campagnes -- plutôt que de succomber aux stéréotypes au sujet des femmes candidates.

Mais concernant la Station de radiodiffusion du Kenya appartenant à l'Etat -- le service de radiodiffusion qui atteint la majorité des Kenyans -- il semble n'y avoir aucune initiative spécifique pour garantir des reportages équitables sur les femmes candidates dans la campagne actuelle. ''Nous publions les articles sur des femmes juste tels qu'ils sont arrivés'', a déclaré à IPS, Jocelyne Karani, une réalisatrice de télévision à la station.

Les femmes politiques elles-mêmes peuvent également aider à remodeler les opinions de genre dans la presse, comme cette journaliste peut l'attester.

Dressant le portrait de Martha Karua en 2003, ministre de la Justice et des Affaires constitutionnelles, après sa nomination au gouvernement, je lui ai posé une question sur sa famille à la fin de l'interview. ''Posez-vous la même question aux hommes?'', a-t-elle répliqué, ajoutant que ''si vous ne leur posez pas cette question, alors ne me la posez pas''.

Comme cela apparaît, j'avais posé la même question aux hommes politiques -- mais la remarque de Karua était, dans un sens, bien faite.

L'approche de la ministre lui a valu ce qui -- de façon ironique -- est toujours le dernier compliment pour une femme politique au Kenya : être décrite comme un homme (bien que cela soit en plaisantant).

Le chroniqueur du 'Daily Nation', Clay Muganda, a une fois décrit Karua comme étant ''le seul homme dans le gouvernement de Kibaki'' à cause de sa volonté de défendre le président Mwai Kibaki. (Karua est la seule femme dans le cabinet de 32 membres; sur les 222 postes dans le dernier parlement, récemment dissout, 18 étaient occupés par des femmes).

''C'est un stéréotype, je sais, ''Muganda a commenté à IPS, riant, et indiquant qu'il se considérait heureux que Karua ne l'ait pas appelé ou n'ait pas écrit pour se plaindre de la déclaration. ''J'avais rassemblé mes forces pour sa désapprobation, mais j'ai été soulagée quand je n'ai rien entendu. ''Je suppose qu'elle l'a pris -- bien -- comme un compliment''.

''C'est une expression pour reconnaître les femmes qui sont réellement tenaces. Même Indira Gandhi était d'habitude décrite comme cela, juste pour apprécier son astuce. Vous voyez que ce sont les hommes qui sont associés à de telles qualités. Quelle meilleure manière de décrire une femme avec des qualités similaires?'' (FIN/2007)

 

 

 

  Dernières Nouvelles
News in RSS
DEVELOPPEMENT: Nous devons penser autrement à la "sécurité"
AUSTRALIE: Le port de Newcastle bloqué par les Guerriers du changement climatique
IRAN: L’examen d’un document clé à l’AIEA suggère un coup d’Israël
PAKISTAN: Les Ahmadis confrontés à la mort ou à l’exil
ETATS-UNIS: Le budget de la défense peut accroître alors que le public est fatigué de la guerre
OPINION: Il faut l’innovation pour aider les fermes familiales à prospérer
CISJORDANIE: Israël envisage une expulsion massive des Bédouins de la région
ENVIRONNEMENT: Le bambou pourrait être un sauveur face au changement climatique
ETHIOPIE: Le pays montre la voix pour faire prospérer une économie verte
AFRIQUE: Evaluer comment le changement climatique affecte la sécurité alimentaire
More >>