Inter Press Service News Agency
01:03 GMT    
   Accueil
   Afrique Australe
   Afrique Centrale
   Afrique de l'Est
   Afrique
            de l'Ouest
   Droits de
            l'homme
   Développement
   Environnement
   Population
   Santé
   Education
   Finance
   Politique
   Energie
   Culture
 
 
   ENGLISH
   ESPAÑOL
   FRANÇAIS
   ARABIC
   DEUTSCH
   ITALIANO
   NEDERLANDS
   PORTUGUÊS
   SUOMI
   SVENSKA
   SWAHILI
   TÜRKÇE
RSS / SML
PrintSend to a friend

Q&R
''Une ignorance collective sur l'interaction entre l'agriculture et les systèmes naturels''
Interview avec Achim Steiner

JOHANNESBURG , 12 avr (IPS) - Des représentants des pays, de la société civile et du secteur privé se rencontrent cette semaine à Johannesburg, en Afrique du Sud, pour réexaminer les résultats des trois années de 'l'International Assessment of Agricultural Science and Technology for Development' (IAASTD). Cette initiative mondiale examine l'agriculture sous tous les angles, en vue de déterminer comment l'agriculture pourrait se faire de façon plus durable dans le futur.

A la plénière d'ouverture de la rencontre du 7 au 12 avril, Achim Steiner -- directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) -- s'est adressé aux délégués au sujet de la nécessité d'avoir de nouvelles stratégies agricoles. Le PNUE est l'un des sponsors de la rencontre de Johannesburg.

Reconnaissant que certains changements pourraient être difficiles à entreprendre, Steiner a cependant appelé les délégués à ''Tirer l'inspiration à partir de l'Afrique du Sud pour faire quelque chose que personne ne pensait être possible...(s'attaquer) au difficile défi d'avancer ensemble''.

Le correspondent de IPS en charge de l'environnement, Stephen Leahy, s'est entretenu avec Steiner pour en savoir plus sur les difficultés que rencontre l'agriculture à travers le monde.

IPS: Pourquoi l'heure est-elle venue pour l'agriculture d'aller dans une nouvelle direction?

Achim Steiner (AS) : L'agriculture atteint de plus en plus des limites en termes de disponibilité de terres arables et d'eau, de réduction de la fertilité des sols et d'augmentation des impacts environnementaux. L'agriculture industrielle moderne considère ces impacts comme n'ayant pas de rapport avec elle, même si la perte des services de l'écosystème ébranle la base même de ce qui soutient l'agriculture.

Si nos systèmes agricoles modernes continuent de mettre l'accent uniquement sur la maximisation de la production au coût le plus bas, l'agriculture connaîtra une grande crise dans 20 à 30 ans. Il y a une ignorance collective sur l'interaction entre l'agriculture et les systèmes naturels, et ceci doit changer.

IPS: Comment l'IAASTD est-elle différente dans son approche?

AS : L'agriculture fait partie des formes les plus diverses d'activités humaines; elle touche plusieurs choses. Il n'y a pas une réponse simple au grand défi de l'agriculture dans le 21ème siècle. Cette évaluation (par l'IAASTD) examine non seulement la science et la technologie agricoles, mais aussi la réalité de leurs impacts sur l'environnement et la société.

Jusqu'à maintenant, l'agriculture a été le domaine des agriculteurs professionnels avec un petit accent sur l'augmentation de la productivité. L'IAASTD a introduit plusieurs autres voix pour créer une large vision qui inclut les dimensions relatives à la production, la société et l'environnement.

L'insécurité alimentaire ne résulte pas d'un manque de production, mais de l'inadéquation de la capacité agricole à fournir de la nourriture -- telle que les questions commerciales (et) les 40 pour cent de perte de nourriture, après la moisson. Ceci est également quelque chose que la société veut dans son ensemble : avoir une vision plus large pour l'agriculture.

IPS: Comment pouvons-nous gérer les effets du changement climatique sur la production alimentaire?

AS : Il est important pour l'agriculture d'être en mesure de s'adapter au changement climatique. Autrement, des changements dans le fonctionnement de la pluviométrie, de la saisonnalité et de l'écosystème auront des impacts considérables sur l'agriculture. L'agriculture doit prendre en compte le fait qu'elle aura une vulnérabilité de loin plus grande. Nous devons investir dans des politiques et des recherches averties sur le climat, qui gèrent ces risques vers le bas et réduisent au même moment les émissions à effet de serre considérables causées par l'agriculture.

IPS: Le retrait de l'industrie biotechnologique des discussions de l'IAASTD, l'année dernière, affectera-t-il le résultat ici?

AS : C'était regrettable et une perte d'opportunité pour que cette partie du secteur privé s'engage auprès de la société dans cette importante initiative. Toutefois, leur allégation selon laquelle les rapports sommaires de l'IAASTD étaient injustes par rapport à leur industrie est une erreur. Ceci ne concerne pas la biotechnologie contre l'agriculture organique; il n'y a pas une seule voie du progrès.

L'IAASTD est en train de créer un ensemble de poteaux indicateurs pour guider les recherches et les politiques agricoles futures fondées sur les preuves de là où nous sommes aujourd'hui et comment nous en sommes arrivés là. Plusieurs points de vue de gouvernements et d'autres resteront une partie des discussions de cette semaine et le rapport final tiendra sans leur participation. (FIN/2008)

 

 

 

  Dernières Nouvelles
News in RSS
DEVELOPPEMENT: Nous devons penser autrement à la "sécurité"
AUSTRALIE: Le port de Newcastle bloqué par les Guerriers du changement climatique
IRAN: L’examen d’un document clé à l’AIEA suggère un coup d’Israël
PAKISTAN: Les Ahmadis confrontés à la mort ou à l’exil
ETATS-UNIS: Le budget de la défense peut accroître alors que le public est fatigué de la guerre
OPINION: Il faut l’innovation pour aider les fermes familiales à prospérer
CISJORDANIE: Israël envisage une expulsion massive des Bédouins de la région
ENVIRONNEMENT: Le bambou pourrait être un sauveur face au changement climatique
ETHIOPIE: Le pays montre la voix pour faire prospérer une économie verte
AFRIQUE: Evaluer comment le changement climatique affecte la sécurité alimentaire
More >>