Inter Press Service News Agency
13:13 GMT    
   Accueil
   Afrique Australe
   Afrique Centrale
   Afrique de l'Est
   Afrique
            de l'Ouest
   Droits de
            l'homme
   Développement
   Environnement
   Population
   Santé
   Education
   Finance
   Politique
   Energie
   Culture
 
 
   ENGLISH
   ESPAÑOL
   FRANÇAIS
   ARABIC
   DEUTSCH
   ITALIANO
   JAPANESE
   NEDERLANDS
   PORTUGUÊS
   SUOMI
   SVENSKA
   SWAHILI
   TÜRKÇE
RSS / SML
PrintSend to a friend

SOMALIE
Faiblissant, Al-Shabaab trouve une nouvelle agression
William Lloyd-George

ADDIS-ABEBA , 30 sep (IPS) - Une forte action désormais attendue contre Al-Shabaab peut bien finir par renforcer le groupe au lieu de l'affaiblir, craignent les populations locales. Ce groupe extrémiste est soupçonné d'être impliqué dans l'attentat contre le centre commercial Westgate à Nairobi, au Kenya.

Dans le nouveau cycle de confrontation attendu, beaucoup de gens ont peur de souffrir davantage. "Comme toujours, quand ces attaques surviennent, nous sommes ceux qui finissent par souffrir", a déclaré à IPS au téléphone depuis Mogadiscio, la capitale somalienne, un étudiant de 23 ans qui a donné son seul nom Mohammed. "Quand les politiciens et les armées se battent, notre souffrance est mise de côté".

Le groupe islamiste avait été à l’arrière plan en Somalie pendant un certain temps. Il bénéficiait de moins en moins d’appui au cours des dernières années de la part d'une diaspora de plus en plus privée de ses droits et d’une population somalienne sans cesse fatiguée des violences.

Plusieurs signes d'un affaiblissement du groupe ont émergé. Ces derniers mois, Al-Shabaab a été chassé du marché de Bakara et du port de Kismayo, dans le sud de la Somalie. Ce sont deux localités stratégiques pour le groupe, et d'énormes sources de ses revenus.

Malgré une augmentation de l'assassinat des journalistes et des attentats à la bombe dans la capitale, une attaque grave contre les tribunaux nationaux et le quartier du Programme des Nations Unies pour le développement à Mogadiscio, bon nombre d’analystes indiquaient une réduction d’Al-Shabaab. Il a été annoncé que le gouvernement fédéral de transition somalien (TFG) a amené une nouvelle ère de stabilité pour la Somalie qui a vu le retour de la diaspora et la restauration d'un certain degré de normalité.

"L’appui pour Al-Shabaab en Somalie est faible", a indiqué à IPS, Ahmed Soliman, un expert de la Somalie à l'Institut royal des affaires internationales (Chatham House), basé à Londres. "La tactique des insurgés qui ciblent des civils innocents, gagne peu de soutien des Somaliens qui souffrent de leurs actions ou des Somaliens d’ethnie kényane, qui doivent subir les conséquences négatives d'être associés à ces violences".

Mais, a-t-il souligné, "il y a une minorité au pays et à l'étranger qui sera encouragée par cette attaque et qui peut chercher à soutenir les efforts d'Al-Shabaab".

L'attaque contre Westgate pourrait chercher à puiser une force dans la faiblesse croissante du groupe qui pourrait capitaliser sur les raisons de son origine.

Suite à l'invasion de la Somalie par l'Ethiopie et une force africaine en 2006, appuyée par les Etats-Unis, l'Union des tribunaux islamiques (ICU) qui était dominante dans la gestion de la Somalie, a été chassée de la capitale. Une aile de la jeunesse de l'ICU a pris les armes contre les "envahisseurs". Ce groupe, appelé Al-Shabaab, ou 'les jeunes', continue de combattre les forces étrangères.

Après que l'Ethiopie a envoyé des forces importantes contre lui en 2011 pour renforcer les troupes kényanes et de l'Union africaine, Al-Shabaab a connu plusieurs revers stratégiques. Ceux-ci ont entraîné des luttes intestines entre les leaders du groupe. On croit que certains leaders étaient préoccupés par le fait que d'autres étaient trop impliqués dans le mouvement jihadiste mondial et Al-Qaïda.

Le leader d’Al-Shabab, Mukhtar Abu Zubeyr, appelé Godane, a pris la direction suprême cet été, éliminant les dirigeants plus modérés. Il a fréquemment exprimé sa loyauté à Oussama ben Laden et à Al-Qaïda.

"Cette attaque montre qu’Al-Shabaab sous Godane est une force avec laquelle il faut compter et un allié fidèle d'Al-Qaïda", a expliqué à IPS, Stig Jarle Hansen, auteur du livre 'Al-Shabaab en Somalie' et un expert de la Somalie. "Cela renforce Al-Shabaab à ses propres yeux, et renforce Godane, ainsi que l'organisation aux yeux d'Al-Qaïda. Mais il pourrait nuire à ses réseaux kényans puisque le Kenya intensifie ses poursuites contre des Somaliens résidant au Kenya".

Selon Hansen, Al-Shabaab a peut-être tenté de profiter de l'hostilité croissante du peuple somalien au soutien du Kenya au clan Ogaden qui domine l’Etat de Juba. Cet Etat a connu un grand mouvement de sécession à l’égard de la Somalie avec l’appui du Kenya.

Selon Hansen, l'attaque de Nairobi, le 21 septembre, peut également renforcer le soutien à Godane en "démontrant une capacité à agir, et à stopper certains leaders d'Al-Shabaab qui pensaient éviter de mener des attaques".

Cette attaque peut par contre accroître le soutien financier et politique de la communauté internationale pour des campagnes militaires contre Al-Shabaab, en particulier de la part des Etats-Unis et des pays européens, a indiqué Hansen. Mais il a averti que "cela crée une police hautement prédatrice et une armée qui permet à Al-Shabaab de remporter des victoires de propagande. Cela crée également une force très corrompue qu’Al-Shabaab peut facilement soudoyer".

Expert de la Somalie, Alula Iyasu a déclaré que le gouvernement de Mogadiscio doit faire attention sur la façon dont il réagit.

"Bien que l'aspect de la loi et de l'ordre soit critique, la pire chose que Mogadiscio puisse faire, c’est de penser, comme l'administration Bush l’avait fait, que le terrorisme est l'œuvre d'un nombre limité de mauvaises personnes et que si vous les arrêtez ou les tuez tous, le problème disparaîtra. Ce n'est pas le cas", a affirmé Iyasu à IPS.

"Cet épisode de Nairobi devrait pousser Mogadiscio et ses donateurs à faire plus en matière de création d'emplois, d’écoles et d'autres services".

L'attaque de Westgate servira comme un avertissement qu’Al-Shabaab, malgré les récents revers, est capable de lancer plus d’attaques terroristes et de le faire au-delà des frontières de la Somalie. Maintenant que le groupe a montré une alliance plus forte avec Al-Qaïda, beaucoup de diplomates craignent que Westgate ne puisse être juste le début d'une série d'attaques. (FIN/2013)

 

 

 

  Dernières Nouvelles
News in RSS
OPINION: Il faut l’innovation pour aider les fermes familiales à prospérer
CISJORDANIE: Israël envisage une expulsion massive des Bédouins de la région
ENVIRONNEMENT: Le bambou pourrait être un sauveur face au changement climatique
ETHIOPIE: Le pays montre la voix pour faire prospérer une économie verte
AFRIQUE: Evaluer comment le changement climatique affecte la sécurité alimentaire
ASIE: Des pays confrontés aux tempêtes, sans mur de mangroves
CARAÏBES: Des applications pour aider les fermiers à avoir de grandes récoltes
MONDE: Des communautés locales très affectées par la disparition des espèces
TURQUIE: Les habitants d’Istanbul découvrent la solidarité verte
PAKISTAN: Dans les zones tribales, un Prix Nobel est une 'lueur d’espoir'
More >>